English

À propos de : Heidi Feldman

About Heidi Feldman

Depuis 1993, Heidi gère sa propre pratique sous la raison sociale « MAINTENIR SON POIDS ! » et conseille ses clients avec succès sur la perte de poids.

Elle connaît bien les défis qui accompagnent le désir de perdre du poids, car elle a elle-même perdu 40 lb et a réussi à maintenir son poids pour plus de 20 ans !

Heidi conseille ses clients sur la perte de poids non seulement en cabinet privé, mais aussi dans des écoles et au sein d’importantes entreprises-clientes.

Parmi les clients qui ont bénéficié de ses services, on retrouve Pfizer Canada, la Commission scolaire Lakeshore, Le Collège de l’Ouest de l’Île et la société Puma.

Elle a été mise en vedette lors d’une émission télévisée et dans des chroniques de journaux.  Elle est aussi appelée comme conférencière sur des questions de perte de poids et de nutrition.

 

Des années durant, Heidi Feldman a mené sans cesse une bataille contre l’embonpoint, mais en vain.

« J’ai toujours fait de l’embonpoint, nous dit-elle. J’ai tout essayé, des pilules coupe-faim jusqu’au régime alimentaire Scarsdale, en passant par un régime au pamplemousse, mais je reprenais toujours le poids perdu. Ça fait maintenant trois ans. »

Par un « processus graduel », comme elle le nomme, Heidi change son approche, ses habitudes alimentaires et sa façon de penser. « Il faut que l’esprit l’emporte sur la matière et j’en suis la preuve, » précise Heidi qui a finalement vaincu la bataille contre l’embonpoint.

Elle a une formation en psychologie et elle a acquis une expérience pratique dans le domaine de la nutrition en conseillant ses clients sur les régimes alimentaires et la santé.

« Les clients me demandent : ‘à quel rythme dois-je perdre le poids ?’, mais, dit-elle, ce n’est pas là ce qui importe le plus. Ce qui compte c’est d’atteindre un état de santé optimal à long terme. Maintenir Son Poids centre ses efforts sur la découverte de ce qui motive une personne à manger trop, que ce soit une réaction au stress, à l’ennui ou à des émotions. Heidi déclare, « Nous cherchons à changer ce comportement. »

Extrait : The Chronicle, le mercredi 13 janvier 1993